Le cul serré de ma chère cousine est rempli de mon jus chaud

5 min
Aime

Lors d’une soirée
pendant laquelle elle a fini complètement bourrée, ma petite cousine Camille
m’a que cela faisait plus d’un an qu’elle n’avait pas joui de plaisir avec un
vrai macho sur son lit et que maintenant son vagin mouillé le rappelait tous
les jours qu’elle avec une dette avec ses envies sexuelles, une envie que ses
godes de grandes tailles ne pouvait plus remplir, même le plus grand et le plus
vibrant n’arrivait pas à calmer son besoin d’un bite réel et veineux.
Evidemment, sa confession m’a fait bander comme un âne et elle s’est rendu
compte que je ne pouvais plus cacher que j’étais sur le point de briser mes
pantalons. Donc, elle m’a dit « et si l’on monte les escaliers ? ça
ne te dit bien d’avoir beaucoup plus de privacité ? » et j’ai pris sa
main pour l’accompagner à la meilleure expérience sexuelle de ma vie.


Partager Tweet