Les cougars du 16ième niquent aussi comme mes putes de banlieue

18 min
Aime

Bien que l’on pourrait que les richissimes et sexy dames du 16ième, et tous ces quartiers très soutenus mais au même temps très éloignés de la réalité de la plupart des français, sont trop prudents avec leur vie sexuelle car leurs maris appartiennent à la classe politique et financière, donc elles doivent prendre soin de leur image et toujours se tenir bien pour ne pas endommager l’image de leurs vieux époux. Mais elles ne peuvent pas résister le désir charnel que rougit au plus profond de leur chatte serré par la manque d’une bite grosse d’un jeune homme bien monté, sauvage et expérimenté, pour les faire crier de plaisir si forte que l’on puisse entendre leurs gémissements jusqu’à le 11ième !


Partager Tweet